IMG_1516

Après avoir répondu au « Où partir » , je retranscris et commente plus ou moins en détail une checklist  « matériel » fait-maison que nous utilisons ma copine et moi depuis plusieurs voyages.. à discuter et à comparer avec d’autres voyageurs, notre équipement est disons, plutôt « complet ». Avec le temps le matériel s’est allégé et perfectionné..  On pourrait se passer de beaucoup de choses MAIS selon moi, il n y a rien en « trop » pour bien manger chaud, bien dormir plusieurs semaines de suite et se débrouiller en autonomie maximum en bivouac comme au camping, un minimum pour les petits bobos, de quoi réparer ou bricoler un peu les vélos et des « extras » propres à chacun comme un mini nécessaire de pêche, du matériel à dessin, livre, tricot, petit instrument de musique, un cerf-volant, …. à vous de piocher et faire vos affaires..

Le vélo

IMG_6314

Le choix du vélo est…un sujet infini…

On considère ici un usage sur piste cyclable type Eurovélo c’est à dire 90% sur asphalte. Pas de dénivelés délirants. Exceptionnellement des bouts de chemins en forêt, des sections pavés, chemins de halage divers et variés..

Mon vélo n’est à priori pas adapté pour porter des charges et passer certains revêtements « VTT » Mais.. il a déjà résisté à beaucoup de voyages, sur les pavés, le chemins rocailleux, le sable, …. et est très performant sur route .. J’utilise donc mon vélo de course aluminium assez récent sur lequel j’ai ajouté un porte-bagage de bonne qualité (30kg charge / aluminium) .

On me fait très souvent des remarques sur mes pneus, suis effectivement sur du 700*28 pure route … mais dans les faits, je crève très très très très rarement… j’envisage quand même de me faire un jeu de roues plus résistantes à changer le reste de l’année en ville.

Je n’ai pas de selle particulière, un modèle sportif / intermédiaire.. on me parle souvent de mal aux f*****.. pareil que les pneus, dans les faits, nous ne souffrons vraiment pas trop de ça, même sur plusieurs semaines de vélo, je n’en utilise plus mais ma copine ajoute tout de même une sur-selle rembourée

En attendant mieux aussi, elle utilise un VTC/VTT 26 pouces, suspendu à l’avant.

Moins performant, mais très robuste et plus confortable.

Si j’avais le choix je prendrai un vélo un peu plus solide et un peu moins performant sur route, le mot à la mode étant « gravel » mix de vélo de course mais équipé plutôt randonnée, pneus intermédiares.

Sur ces vélos nous utilisons des sacoches avant, Décathlon. Elles sont vraiment top à condition de prendre soin des zips.. ce sont nos « sacs à main » qui se déclipsent d’une main, contiennent argent, papiers, encas, et carte routière ou postales sur la doublure transparente.

Nous rangeons tout ça dans des sacoches Décathlon 2*40 litres pour moi

et 1*25l  +1*30litres Ortlieb/Décathlon pour ma copine.

En dehors des sacoches, tapis de sol, duvet et tente sont attachés avec des tendeurs classiques ou multi-brins.. simple. efficace.

J’utilise aussi une housse pour smartphone fixée au guidon extrêmement pratique pour naviguer au gps.. elle est étanche et tactile à travers un film transparent, merci frangin.

+ 2 petites housses de cadre pour le kit réparation et autres objets…

Je ne quitte jamais mes gants de vélo.. les essayer c’est les adopter.. avec le guidon qui vibre toute la journée c’est un vrai confort..

Evitez vraiment les sacs à dos.. pour rouler c’est vraiment pas confortable..

en conclusion :

Un vélo solide et en bon état. Presque tous les vélos peuvent convenir pour un premier trip.. à condition de bien en prendre soin, le graisser correctement, maintenir une bonne pression des pneus..et d’être doux..

A vous de juger de l’équilibre performance/solidité du vélo , du VTT au vélo de course..

Testez-le avant de partir

Des sacoches et pochettes de bonne qualité, tout devrait être étanche au mieux.. les sacoche Ortlieb sont réputées être les meilleures mais en plus de leur prix elles nous ont déçu sur certaines configurations de contenance..

Ne pas oublier cadenas et éclairage.

Un casque …

Autre remarque : si vous déchargez votre vélo après plusieurs jours au camping par exemple et repartez en balade ou aux courses à « vide » faites très attention , .. il faut un certain temps avant de retrouver les sensations ‘normales’ d’un vélo.. vraiment

 

IMG_8053

30710355_10155127613462504_4098034159191064576_n
IMG_8373

S’habiller

Selon la saison, la destination, de manière générale j’ai 4/5 couches à dispo.

1  Tee-shirts  « techniques » genre microfibre/anti-transpirant ou mérinos (marque Smartwhool par exemple)

2. Un gros pull pour avoir chaud « hors effort ».

3. Un « blocker » ou softShell — sorte de coupe vent, respirant

4. Un imperméable

5. Pour les voyages début printemps ou automne..Une veste technique chaude (polaire/imperméable)

Pour les jambes je suis en collant cycliste jusqu’au chevilles sur lequel j’ajoute un short synthétique léger (genre bermuda de bain..).. ca permet de mixer la configuration dans la journée.Par coquetterie suis plus à l’aise dans mon short sur les cuisses et m’évite coup de soleil.. J’emporte également un pantalon léger pour le soir ou quand il fait trop froid pour le cycliste (je peux cumuler les deux aussi..)

3/4/5 paires de chaussettes, 3/4/5 sous-vêtements.. on lave quand c’est possible et ca suffit pour avoir du roulement.

IMG_8529

Dormir

Deux façons, selon saison et destination..

J’estime qu’il est assez courageux de se passer complètement de tente et déconseille.. le hamac/tarp peuvent avoir leurs limites selon la météo et sur plusieurs semaines de vélo, bien dormir sous une tente correcte n’est pas un luxe..

> base + avec tente

  • tente
  • Sac de couchage, « 10 degrés » nous semblent convenir
  • Sac à viande.. l’investissement dans de la soie est un luxe qui vaut le coup
  • Tapis de sol, les auto-gonflants Décathlon sont top
  • Coussin « ultra-light » et boule de linge

> en mode « tarp » // bivouac hors-tente :

  • hamac
  • cordelette
  • mousquetons
  • pinces à linge
  • bâche / tente de récup

20819018_10154555027132504_7017851601483494702_o

> je dors régulièrement en mode tarp primitif.. je monte le hamac sur cordelette qui traverse tout le montage. avec mousquetons / linelock et mouflage (techniques de slackline). Sur cette cordelette, je déplie en deux un bout de tente de récup’ que j’accroche avec les pinces à linges.. l’ensemble tient bien la pluie et ne laisse pas trop passer le vent…avec le zip d’origine pour sortir, j’accroche mes affaires également sur la cordelette pour ne rien laisser au sol la nuit..

Un pyjama si tu veux

Je dors avec un bandeau « modulaire » en mode bonnet de nuit pour gagner en déperdition de chaleur..

Mes conseils bivouac en passant :

  • Ne bivouaquez pas dans des lieux très protégés (réserves naturelles)
  • Ne dérangez pas les animaux.
  • Ne faites pas de feu de bois, attention avec le réchaud.
  • On se protège du vent, le réchaud perd énormément en efficacité sous le vent.
  • On évite de manipuler une casserole en direct sur la flamme.
  • On évite les déplacements autour de la cuisine.
  • Gardez vos poubelles jusqu’au village le plus proche..
  • En cas de bivouac rien ne vous empêche d’envoyer à un proche une position gps/capture d’écran de carte .. au cas où..

 

si vous n’avez rien de tout cela .. un banc, à défaut :)

IMG_1605

 

Manger

Au moins 2 écoles..

La première c’est de ne rien ou presque se préparer à manger.. c’est à dire resto et nourriture froide.

Nous embarquons au contraire tout le matériel pour cuisiner…et avec le coup de main on peut très bien manger à vélo. il existe même un livre de cuisine dédié: cf livre

matos cuisine :

  • selon la destination : Gaz et brûleur « Primus » compatible partout / gaz Bleu « french gaz pas universel »
  • casserole/poêle aluminium de base Quechua
  • Vrais couverts: fourchette / cuillère. (les couverts en plastique ça soule à force)
  • Couteau Opinel « scoutisme » et couteau Nontron, ouais, Don’t fuck with me :)
  • Un économe .. pour la compote !
  • boite sel + fiole huile + boite sucre
  • café + filtre papier + filtre plastique (technique maison pour faire du vrai bon café – photo à ajouter)
  • Assiette plastique
  • Couteau fourchette
  • Tasse alu
  • Eponge + fiole liquide vaisselle
  • tir-bouchon
  • briquet
  • quelques ziplock

L’ensemble est mis dans un sac isotherme. ca permet de tout avoir en un seul endroit et de glisser toute la cuisine directement dans une des grandes sacoche..

Les repas.

Nous mangeons en très grande majorité grâce à notre matériel et rarement au restaurant pendant les vacances.. on mange des produits locaux et parfois des « snacks » pas trop gras..

En vrac, quelques plats typiques.. maximum 10 min de cuisson.

Petit dej et notre « traditionnel encas de 11h ».

Muesli  / café / oeufs / pain frais / confiture

Ma petite habitude de lève-tôt est de préparer une compote de fruits frais qui nous accompagne durant la journée. On remplit des boites et sachets de fruit la journée comme en Allemagne où les arbres fruitiers dans l’espace public sont abondants (pommes, poires, mures, cerises, prunes, abricots, … ) complétés par quelques achats éventuels, banane, kiwi, mangue, …

Repas : très souvent une pièce de boucherie, steack/saucisses avec un accompagnement

Pâtes et diverses sauces cuisinées – sachet précuit céréales/légumineuse., raviolis frais,  Ebly, graine de couscous, petit salé en conserve, petit-pois carotte.. purée Mousline, haricot verts, ratatouille en conserve…

En bivouac, nous évitons le riz, gourmand en gaz, fastidieux en vaisselle

Snacking/repas froids : fruits secs, chocolat, sardines/thon en boite, fromage pas trop fragile ou portions type « Saint Moret », pâté, yaourts, biscuits, charcuterie …

Notre repas le plus riche et complet est réservé pour le soir.

En France on trouve de l’eau partout, sur une place de village, un stade de foot, quelqu’un qui arrose son jardin et vous remplit une bouteille , … en Allemagne par contre, l’usage de l’eau du robinet n’est pas du tout usuel et on trouve moins de points d’eau.

IMG_8353

IMG_6853

IMG_9799

Réparation

C’est selon le vélo.. jetez un oeil aux différents types de vis sur votre vélo et equipéz vous en conséquence.. quand on a les roues sur attache-rapide il n’y a plus besoins de grandes clés.. ne pas oublier les vis du porte-bagage qui s’ouvrent régulièrement.. j’emporte souvent une ou deux vis+boulon genre M3 au cas où..serflex et fil de fer peuvent aussi être utilisés.. rien pour réparer la grosse casse.. le cas échéant on cherchera une boutique/atelier…

  • 1 ou 2 chambres à air, je n’utilise pas de rustine.
  • bonne pompe (sur les bons embouts hein :) ), on gonfle souvent nos roues, les vélos étant chargés , sur route chaude, ca perd vite en pression..
  • démonte pneus
  • clé allen pour mon vélo
  • mini-tournevis plat/cruciforme (réglage dérailleur, vis diverses)
  • Scotch électricien..toujours utile, cf photo !
  • lanières caoutchouc
  • Fil de fer
  • mini-pince multi-prise
  • scie-mini
  • serflex
  • Quelques mètres de fil à cerf-volant
  • Fil coton et aiguille à repriser vêtements, fermeture éclair, ou tente/sacoche qui se déchire, je l’utilise bien plus souvent que ce que l’on pourrait croire…

Réparation d'une chambre à air avec du scotch.. de quoi rejoindre la premiere boutique à 15km de la crevaison .. Réparation d’une chambre à air avec du scotch.. de quoi rejoindre la première boutique à 15km de la crevaison ..

 

Arsène et son "clou invisible" dans le pneu

Pharmacie

  • Crème solaire . Après soleil / crème hydratante
  • solution antiseptique
  • Compresses / sparadraps
  • Dafalgan / Tramadol
  • Smecta
  • Pince à épiler
  • Tire-tic
  • Huile/ baume massage

IMG_1328

Hygiène

  • Savon solide
  • Brosse à dents / dentifrice
  • Déo
  • Serviette compacte microfibre (Decathlon)
  • coton-tiges
  • Papier toilette
  • cure-dents
  • « trucs » de filles

Pêche

J’ai l’habitude de pêcher, nous sommes souvent le long d’un fleuve, proche d’un lac, .. au final ça ne prend pas énormément de place et de poids..

  • Mini Canne + 1 ligne
  • 2 flotteurs – poids – hameçons
  • dégorgeoir

IMG_1421

Electricité

Nous utilisons un petit panneau solaire qui permet d’être complètement autonome en électricité.. deux sorties USB 2A qui rechargent très bien un téléphone en plein soleil, lampe frontale et éclairage vélo (intégralement sur batterie rechargeable mini-usb)

  • Prise secteur / cable téléphone
  • Lampes vélo
  • Ecouteurs
  • adaptateur ‘Y’ mini-usb

Panneau solaire en plein travail Panneau solaire en plein travail, il se déplie en 3.

Divers

  • Quelques chauffe-plats, ça tient longtemps et c’est cool. lampe frontale (ou utiliser éclairage vélo)
  • Marqueur + stylo
  • Carnet
  • casquette
  • Lunettes de soleil

Autres/perso

  • Cerf-volant
  • Drapeau (Viviane)

Page menu : Ressources vélo

10 mai 2019: création

11 mai publication / photos préparation du 12 mai